Bye bye binary
Des imaginaires possibles autour d’une typographie inclusive

Les débats récents autour de l’écriture inclusive apparaissent comme un terrain de recherche à explorer, particulièrement dans le domaine de la typographie. L’écriture inclusive propose des formulations plus représentatives que celles où le masculin a été imposé comme forme neutre, générique, s'inscrivant dans une histoire du langage patriarcale et exclusive que nous héritons du 17e siècle, combiné à une langue française très genrée. Aujourd'hui des formes de rédaction se développent pour mieux représenter les différents genres et dépasser la binarité des genres féminin/masculin, avec l'usage de signes de ponctuation é·e et de formes hybrides comme «iel»… Le workshop propose d'explorer de nouvelles formes graphiques et typographiques, notamment le travail de nouvelles glyphes (lettres, ligatures, points médians, éléments de liaisons ou de symbiose). Par exemple le «iel» qui pourrait contenir une glyphe spécifique combinant le i et le e (tout comme le o et le e dans la glyphe œ).

Workshop 1
14, 15 et 16 novembre 2018

Fanzine

68 pages, format fermé 297×105mm, format ouvert A4.
Téléchargez le fanzine publié à l'issue du workshop, version page par page ou version imposée prête à être imprimée, sur des feuilles roses idéalement.

Programme

Mercredi 14 — 9h30 → 20h00

Jeudi 15 — 9h30 → 20h00

Vendredi 16 — 9h30 → 20h00

Lieu

Le workshop se déroule à la bibliothèque RoSa.
40 rue de la Senne, 1000 Bruxelles
www.rosavzw.be
RoSa est un centre d’expertise sur la condition féminine, le féminisme et les études sur le genre.
La bibliothèque RoSa, située au centre de Bruxelles, possède la plus grande collection polyglotte sur le genre et le féminisme en Belgique.

Participan*

Sarah Bourlier, Élise Bucamp, Barthélemy Cardonne, Anouk Cassand, Julie Colas, Laura Conant, Léo Fouan, Lola Giffard-Bouvier, Quentin Lamouroux, Nathan Laurent, Édouard Nazé, Hugo Neveu, Andrea Niviere, Marouchka Payen, Louise Picot, Mathilde Quentin, Melis Renard, Léna Salabert, Clara Sambot, Justine Sarlat, Laurine Tribolet et Julien Vallet.

Le nombre de participan* au workshop a été limité à 25 pour des questions pratiques et de nécessaire concentration. Les participan* sont en grande partie des étudian* en typographie à l'ERG et à la Cambre, et quelques places supplémentaires permettent à d'autres personnes de joindre avec leur motivation sous le coude. Toustes ont envoyé nos motivations par email sous la forme qui nous correspond le mieux pour le 5 novembre 2018. Un safe space, ou plutôt , s'est mis en place.

Intervenan*

Six personnes encadrent le workshop :

Entouré·e·s de trois invité* :

Contact

bienvenux [at] genderfluid.space

Ce premier workshop est une initiative combinée de l'Erg et de La Cambre, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.